• Kahouette s'énerve !

    Petit coup de gueule de votre servante à l'encontre des médecins spécialistes ou pas.....enfin ceux qui ont fait de longues études et qui ne se privent pas de nous le faire remarquer en refusant toutes les réformes....qui les emm......Pffffff !

    Kahouette s'énerve !

    Pour faire court, je souffrais depuis plus de 25 ans d'eczéma (mains, pieds, coudes, genoux). Des dermatos j'en ai vu, des généralistes aussi...bref, une galère pas possible et une souffrance au quotidien...je ne vous dis pas !

    Il y a peu, par le plus pur des hasards suivi d'un concours de circonstances aussi, je me suis arrêtée de manger des laitages (vache) et du fromage. Par goût j'ai commencé à manger des yaourts au soja, au lait de brebis et de chèvre.

    Eh ben......mon eczéma s'est atténué et depuis peu il a presque totalement disparu ! Je touche du bois...

    Kahouette s'énerve !

    Alors ne me dites pas que depuis que je consulte, les dermatos ou les médecins que j'ai vus n'auraient pas pu me faire faire des tests alimentaires (j'ai déjà d'autres allergies bien identifiées). Eh non....c'est plus simple de prescrire systématiquement des renouvellements de cortisone ! J'ai dû contribuer à la rente de nombre de ces grands savants ou participer à la construction de leurs piscines ! Une honte.

    Je suis très en colère. Tout ce temps passé (27 ans c'est pas rien) à souffrir et à déprimer. Sans compter qu'aujourd'hui la prise de cortisone a participé à l'ostéoporose dont je suis atteinte. Je n'ai que 53 ans ! 

    Un jour, il faudra que nous ayons toutes et tous des connaissances poussées pour contraindre ceux qui ont fait le serment d’Hippocrate à bien cibler leurs prescriptions et surtout leur demander de mettre en place telle ou telle action. Le contrôle par exemple, au moins pour s'assurer de ne pas passer à côté d'un truc important.

    Kahouette s'énerve !

    Alors bien sûr je suis contente et je me dis que j'ai eu de la chance. Je ne mange plus de laitages de vache et me tourne maintenant sur les laits végétaux et autres produits sans gluten car...le pain ne me convient pas non plus...je craque ! Me voici maintenant sur l'organisation de mes repas ce qui est un peu déroutant. Je ne suis pas inquiète car, de nos jours, on peut remplacer le blé (gluten) par d'autres céréales tout aussi intéressantes et nutritives, pour les laitages c'est pareil...lait d'amandes, lait de riz, lait de châtaigne (un délice !) etc.....Les rayons débordent de tous ces produits pour les personnes intolérantes.

    Kahouette s'énerve !

    Si dans votre entourage il y a des gens qui souffrent de problèmes de peau de type eczéma, encouragez-les à se faire tester sur tous les plans (allergies de contacts, produits ménagers, et alimentaires) car bien souvent il y a des allergies dites "croisées". Personnellement je vais aller faire confirmer mes constations chez une allergologue pour ne pas passer à côté d'autres intolérances. Une fois le constat établi je pourrai sereinement et correctement me nourrir. 

    Kahouette s'énerve !

    Voilà mes aminautes, il fallait que je vous le dise. C'est toujours bon de faire passer les infos surtout quand elles permettent de mieux aller, de guérir.

    J'aurai l'occasion de vous donner quelques unes de mes recettes, j'ai déjà consulté des sites très pertinents.

    En attendant je vous bisouille joyeusement en espérant que tout va bien pour vous. Excellente journée.

    Kahouette s'énerve !

     

    Partager via Gmail

    17 commentaires
  • On avance....

     

    On avance....

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  •  

     

    Soufflé à l'oseilleBonjour mes Aminautes !

     

     Bon…bien sûr je ne vais pas vous parler d’argent… ! Simplement d’une jeunette qui pousse en ce moment et qui est délicieuse : l’oseille.

    Soufflé à l'oseille

    Ce légume est printanier, il arrive en mars dans nos assiettes. Choisissez-le avec des feuilles fermes et luisantes, d’un beau vert, avec tiges fines (elles sont moins fibreuses).

    Passons aux travaux pratiques, voici un petit soufflé très chic ! 

     

    Soufflé à l’oseille

    Soufflé à l'oseille

    Préparation : 25 mn – Cuisson : 30 mn

    Pour 4 personnes

    Soufflé à l'oseille

     

    Ingrédients :

    2 bottes d’oseille (prix du marché : 1,40€ la botte)

    75 g de beurre (+ beurre pour le moule)

    5 œufs

    40 g de farine

    25 cl de lait

    Muscade, sel, poivre du moulin

     

    Mise en œuvre :

    • Dans une casserole d’eau bouillante, avec un filet de vinaigre, faire cuire 2 œufs pendant 10 mn, puis les plonger dans l’eau froide pour stopper la cuisson.
    • Ciseler finement les bottes d’oseille. Faire chauffer 25 g de beurre dans une casserole, ajouter l’oseille et la laisser cuire jusqu’à ce qu’elle soit bien fondue.
    • Écaler, puis hacher les œufs durs et les mélanger à l’oseille.

    Préchauffer le four à 200° C (th7).

    • Faire fondre le reste du beurre dans une casserole. Ajouter la farine, mélanger et laisser cuire 2 mn en remuant, pour obtenir un roux blond.
    • Verser peu à peu le lait tiède sans cesser de remuer, et laisser cuire 6 à 7mn jusqu’à épaississement. Ajouter sel, poivre, muscade et retirer du feu.
    • Casser les 3 œufs un à un en séparant les blancs des jaunes. Puis incorporer les jaunes dans la béchamel refroidie, ensuite mélanger avec l’oseille fondue.
    • Fouetter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Les incorporer délicatement à la préparation.
    • Verser la préparation dans un moule à soufflé bien beurré. Enfourner à mi-hauteur pendant 20 à 25 mn, puis servir sans attendre.

     

    Astuce pour un soufflé réussi :

    Le moule doit être beurré 2 fois, avec un passage au froid entre les 2 couches, puis fariné. Une précaution a prendre pour que le soufflé n’accroche pas aux bords et qu’il monte bien. Personnellement pour éviter trop de gras, j’entoure mon moule de papier sulfurisé et le découpe à ras de ce dernier !

    Ajoutez une cuillerée de blancs d’œufs en neige à la préparation pour la délier, puis incorporer le reste aussi souplement que possible afin de ne pas casser les blancs.

    Le four doit être chaud au moment d’enfourner. N’ouvrez jamais la porte avant la fin de la cuisson, la différence de température ferait retomber le soufflé !

    Enfin, dès que le temps est écoulé, tapotez le plat. Le centre doit frémir, s’il tremble, laissez cuire encore quelques minutes !

     

    Soufflé à l'oseille

     

     

     

    Partager via Gmail

    16 commentaires
  • La Foire de Lyon est l'une des plus anciennes qui soit. Elle trouve ses origines sous l'égide de Jules César (100 av. J.-C. - 44 av. J.-C.) qui pensait à raison que ces moments dédiés à l'échange et au commerce n'étaient alors pas dévolus à la guerre.

    Lyon dispose d'un emplacement stratégique favorable aux échanges commerciaux et conforte ainsi sa place de ville marchande sous Charles VII (1403-1461). Ce dernier la récompense pour sa fidélité envers le roi, en lui accordant le privilège de tenir deux foires par an, de 6 jours chacune.

    Une Foire en quatre temps

    Par la suite, Louis XI (1423 - 1483) cède devant l'insistance des bourgeois lyonnais et accorde à la ville la tenue de quatre Foires au cours de l'année, d'une durée de 15 jours chacune.

    Sous Louis XI, Lyon devient ville franche, caractéristique qui contribuera pour beaucoup à façonner la ville que nous connaissons aujourd'hui.
    En effet, tout au long de la tenue de la Foire, les étrangers sont libres de circuler sans contrainte dans le royaume de France (exception faite des Anglais, grands ennemis de l'époque).
    Les marchandises présentées ne sont alors taxées ni à l'entrée, ni à la sortie du royaume de France.
    Et surtout, les monnaies étrangères sont toutes autorisées lors des échanges commerciaux. 

    Naissance de la libre circulation des hommes, des marchandises et des monnaies

    En 1484, sous Charles VIII, la jalousie des villes de Bourges, Montpellier et Troyes, mène à l'abolition des privilèges royaux de Lyon. Durant trois ans les Foires sont suspendues.

    Mais les Lyonnais n'hésitent pas à se mobiliser et usent de toute leur influence afin de reconquérir leurs privilèges. Charles VIII (1470-1498), cède à leur lutte acharnée et autorise la tenue des Foires de Pâques et de la Toussaint.

    Les Lyonnais vont même aller jusqu'à se cotiser, afin de prêter la somme de 10 000 livres au roi qui cherche alors à financer les guerres d'Italie. Les Foires de Lyon sont ainsi totalement réhabilitées et obtiennent le privilège supplémentaire de la perpétuité.

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  •  

    Le printemps est de retour !

    Bonjour mes Aminautes !

    Voilà, nous y sommes…C’est le printemps ! Et pour le fêter comme il se doit, voici quelques jolies images d’une nature toujours renouvelée.

    Je vous souhaite un agréable voyage parmi les fleurs, bientôt les oiseaux nicheront et nous raviront l’œil par leurs incessants va-et-vient joyeux….

     

    J’attends les hirondelles qui dessinent dans le ciel des arabesques vertigineuses…et qui resteront jusqu’en septembre.

     Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !

    Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !Le printemps est de retour !

     

     De doux bisous printaniers partent par brassées…pour vous remercier d’être là pour moi…

    Le printemps est de retour !

    Partager via Gmail

    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires